samedi 30 mars 2013

Les passages couverts. La galerie Véro-Dodat, ou l’illusion de la profondeur (3)

La galerie Véro-Dodat

2, rue du Bouloi / 19, rue Jean-Jacques Rousseau (75001). M° Palais-Royal Musée du Louvre.

Lorsqu’un charcutier et un financier se rencontrent, cela donne un magnifique passage situé entre la rue Jean-Jacques Rousseau et la rue Bouloi. Percée en 1826, ce passage servit aussitôt de raccourci entre le quartier des Halles et du Palais Royal, d’où son succès. Qui plus est, des personnalités du XIXème siècle le fréquentent ou y occupent un appartement : la tragédienne Rachel ou Gérard de Nerval qui s’est suicidé dans ce passage.




L'illusion de la profondeur



Le plafond

Trois tableaux décorent le plafond aux deux entrées de la galerie. Ils représentent Apollon, Dieu des Arts et Mercure, dieu du Commerce et de l’Industrie.


Allégorie de l’agriculture

Une riche décoration

Les frises

Les sculptures

Les lettres de fer
L'escalier au n°33

Les boutiques et restaurants

Boutique avec le cerf

Menu du restaurant le « Véro-Dodat »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.